Une histoire pour la semaine

Retrouvez un peu moins régulièrement qu'avant (eh oui) de nouvelles histoires écrites par Célian. Au fur et à mesure, chacune trouvera peut-être sa place dans un recueil, ailleurs sur le site, mais ne vous inquiétez pas, vous les retrouverez toujours ici !

A très bientôt pour une nouvelle histoire, et en attendant, bonne lecture !

Le Voleur de pierres : Ce n'est pas un poisson ! Première histoire depuis bien longtemps ! Nous retrouvons les solitaires chers à Célian. Voici Ophélie, qui se languit dans sa tour de pierre, entre chocolats (modérément) et promenades, car elle n'aime pas penser à l'étroit. Alexandre s'étonne de voir une si jeune demoiselle choisir la solitude, alors il devient voleur, et se décide à la lui dérober. Je lis

Quatorze mois (n°4) : Antoine est de retour ! Laissons-le s'exprimer et nous raconter ses aventures, dans son éternelle quête de parole... Et d'amour ! Une charmante princesse se cache dans son entourage, se montrera-t-elle aujourd'hui ? Je lis

Les Jumeaux d'Albert : Une petite histoire sur les héros d'un célèbre paradoxe scientifique. Si l'un reste sur Terre et l'autre voyage dans l'espace à la vitesse de la lumière, ce dernier rentrera plus jeune que son frère déjà barbu ! Aucune équation là-dessous, rassurez-vous ! Je lis

La Bougie de pastel de Lys l'isatis (2e partie) : Seselis est allée chez le teinturier ; elle y a trouvé du réconfort ainsi qu'un petit cadeau, une bougie de pastel, du nom de la fleur à partir de laquelle elle a été fabriquée. Désormais elle doit reprendre la route jusqu'au rideau d'ombre. Je lis

La Bougie de pastel de Lys l'isatis (1ère partie) : Je vous propose de partir pour le Pays des Couleurs Cachées. Ne vous étonnez pas de son nom, la nuit y dure six mois, durant lesquels tout devient noir et blanc. Ce n'est pas tout, durant cette drôle de nuit, les frontières du pays sont à éviter ; un voile invisible s'y forme, on l'apppelle le rideau d'ombre, hélas une fois franchi nul retour ne semble possible. Voici Lys, un renard polaire qui s'en va chasser. Est-il bien prudent de s'aventurer près du rideau d'ombre ? La question est rhétorique... Je lis

Quatorze mois (n°3) : Eh oui, cette semaine, Antoine est encore là... Ce petit personnage m'amuse énormément ! Bon, pour la semaine prochaine, je le laisserai très probablement de côté, varions les plaisirs ! Néanmoins, aujourd'hui : Je lis

Quatorze mois (n°2) : Retrouvons Antoine afin de suivre ses découvertes ! Au programme, le bain et ses divertissements, puis une balade, toujours propice aux rencontres... Je lis

Quatorze mois (n°1) : La série que j'initie aujourd'hui s'adresse plutôt aux parents... En évoquant le monde vu par un petit Antoine âgé de quatorze mois, j'espère que vous reconnaîtrez certaines habitudes de ces entités (trop vite) indépendantes de quelques dizaines de centimètres. Dans ce premier épisode, Antoine va nous parler (entre autres) de ses repas. Je lis

C'est de là que je veux la voir : Difficile de garder les pieds sur terre. Abalto prend cela au mot ; spationaute, il quitte souvent la Terre et multiplie les missions dans l'espace. Mais pourquoi mettre tant d'énergie à quitter la Terre ? Je lis

Dik-dik : Les dik-diks sont des antilopes naines d'Afrique. On les dit fidèles... Je lis

Les Paupières de l'étoile : Je sais, cette histoire n'est pas toute fraîche, puisqu'elle vient du recueil Pour que les rêves parfois se vivent... Eh bien désormais, vous l'aurez en entier ! Je lis

Une nuit si longue : Quand on ne peut vivre le jour, la nuit n'est peut-être pas qu'une consolation... Xeroderma pigmentosum, vous connaissez ? C'est une maladie génétique qui rend la peau intolérante aux rayons du soleil. Ceux qui en sont atteints sont souvent appelés "enfants de la lune". Chiheb et Badra, les deux personnages de cette courte histoire, sont deux enfants de la lune. Chaque nuit, ils se retrouvent...
J'ai découvert par hasard la mélodie Une nuit si longue (je l'écoute), et je me suis demandé ce qui pourrait nous faire espérer l'arrivée du solstice d'hiver, cette nuit si longue... Voici ma réponse : Je lis

Okouli : Monsieur Bryl réussira-t-il à trouver des lunettes ? Je lis

Parce qu'il manquait quelques mots : Le dictionnaire de Doctus n'est plus à jour ! Il lui en faudrait un nouveau pour travailler correctement. Liber saurait faire ça... Une semaine après réception du dictionnaire, Liber est jugé ! Je lis

La Fleur de mon amour : A Epilobe, Ama attend le jour de la cérémonie qui verra ses prétendants réunis. Elle leur a demandé d'apporter une fleur au plus près de leurs sentiments. Aura-t-elle le bonheur d'y voir Evan, ce jeune homme avec lequel elle partage tant de doux moments ? Je lis

Le Plat magique : Le roi veut un plat. Oh, pas n'importe lequel, un objet capable de créer des chefs d'œuvre aussi bien musicaux que culinaires, littéraires... C'est un travail pour Maître Arsim, l'orfèvre du royaume. Mais ce qui convient au plat plaira-t-il au roi ? Je lis